Au bord d’une cheminée dans les Landes…

Chers amis,

Un grand merci à tous ceux qui nous ont répondu personnellement à la dernière newsletter, cela nous a fait chaud au cœur. Merci pour vos encouragements et votre soutien !

Comme annoncé dans la précédente newsletter (si besoin la relire ICI), nous avions à cœur de vous raconter notre parcours depuis le tout début… en espérant que cela puisse vous encourager et vous édifier.

La newsletter est un peu plus longue que d’habitude (même en ne gardant que les grandes lignes…) mais c’est aussi une longue histoire à raconter .

C’est parti !

En 2014, nous vivions dans un petit village des Landes, à la frontière avec le Pays Basque. Nous étions hébergés dans une grande maison où il y avait également une petite église avec des cultes le dimanche.

À la sortie d’un culte, certains avaient imprimé quelques jeux sur la Bible et les avaient donnés à deux ados. Je me trouvais à côté d’une grande cheminée (je m’en souviens comme si j’y étais) et j’observais du coin de l’œil leur réaction. Cela n’a pas trainé… au bout de deux minutes les jeux furent écartés et les ados allèrent chercher un Monopoly.

Aimant beaucoup les jeux de sociétés, leur attitude m’a profondément attristé.      « Pourquoi n’existe t-il pas de jeux bibliques capables de les intéresser ? Pourquoi ce serait toujours au Monopoly (ou autres) de gagner leur attention ?  Quel dommage de n’avoir rien de qualité sous la main…» C’est ce jour-là que j’ai eu l’idée de créer le jeu Hag Sameah !

Le prototype

J’étais tellement passionné par cette idée que j’ai mis à peine deux semaines à fabriquer le premier prototype (aujourd’hui ça prend quand même plus de temps). Celui-ci était très ressemblant au jeu actuel (les finitions et la qualité du matériel en moins évidement). Une fois fini, c’était « le moment de vérité » : tester le prototype avec ces mêmes ados. Et là, à ma grande joie, ils ont aimé ! Par la suite, ils venaient eux-mêmes le chercher pour faire des parties.

Deux ans ont passé, j’ai pu améliorer le jeu et faire de nouveaux prototypes que j’offrais à quelques familles. En 2016, nous sommes retournés sur Perpignan (avec le prototype dans nos bagages bien sûr) et l’avons fait tester à plusieurs amis. Ceux-ci nous ont vivement conseillés de l’éditer pour en faire profiter un maximum de familles. Après avoir prié à ce sujet, nous avons été convaincus de nous lancer.

Maintenant comment est-ce qu’on fait ?

C’est là que tout a commencé. Beaucoup de recherches ont suivi, du genre « Euh on fait comment au fait pour fabriquer un jeu ? Ça coûte combien ? ». La réponse était « Très cher ! ». Nous n’avions bien sûr quasiment aucun fond de départ. 

Qu’à cela ne tienne, nous étions tellement convaincus que le Seigneur était dans toute cette histoire que nous avons fait des précommandes : les gens achetaient en avance le jeu à prix réduit. Nous avons lancé cela sans savoir si on aurait le budget pour l’imprimer ! « Qu’est-ce qu’on fait si on n’y arrive pas ?! ». Je crois qu’on était aussi un peu fous.

Nous sommes ensuite partis en Suisse dans la famille de Sabine, à la fois pour travailler et aussi pour finaliser le projet. Il nous aura alors fallu 9 mois pour terminer le jeu et récolter les fonds. Nous avons vadrouillé entre la France et la Suisse, nous rendant à beaucoup de rencontres, évènements, églises… Nous avons aussi ouvert un financement participatif…

Été 2017 le jeu est imprimé et toutes les précommandes honorées. 

Gloire à Dieu !!!

Et “Bible et Jeux” dans tout ça ?

Peu avant l’impression, une question nous travaillait : « Et si on veut créer d’autres jeux plus tard ? Est-ce qu’on ne créerait pas une maison d’édition de jeux ? ». Après avoir prié sur le sujet, notre décision était prise : Nous avons confectionné un logo, choisi un nom (simple) avec du sens et “Bible et Jeux” était créé.

Cette maison d’édition aurait pour but de créer des jeux de société, spécifiquement sur des thèmes bibliques.

La suite… au prochain épisode !

Étant donné la longueur totale de l’article, nous avons préféré le publier en deux parties.

La suite à paraitre très prochainement. Nous vous parlerons des débuts de la boutique de jeux, des stands tenus dans beaucoup de lieux différents, des belles rencontres que nous avons faites, ainsi que de l’histoire du jeu Les rescapés du déluge (notre deuxième jeu).

Que dans ces temps que nous vivons, qui paraissent parfois un peu “fous”, nous puissions tous rester proches de ce que Dieu nous demande et attend de nous. N’ayons pas peur que ce soit par moment peut-être nous les “fous”… “fous de Dieu” et “fous” en ce qui concerne les hommes, le monde et parfois nos choix. Il n’y a rien de meilleur que de se savoir dans la volonté de Dieu (même sans comprendre tout de suite le pourquoi du comment).

« Car la folie de Dieu est plus sage que les hommes, et la faiblesse de Dieu est plus forte que les hommes. »

1 Corinthiens 1:25

À bientôt pour la suite de cet article !

Thomas et Sabine

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *